Langue française # 3

 

Les napperons d’un service de restauration de la vieille capitale, Québec, annoncent des « bar à pâtes » et des « bar à soupes » . Il va de soi qu’il n’existe pas de « bar à pâtes » ou de « bar à soupes ». Ce sont tout simplement des comptoirs. Un bar est un comptoir où l’on consomme des boissons comme café, alcool, etc. L’Asulf a communiqué avec l’entreprise et on lui a répondu que la correction sera faite lors de la prochaine commande de napperons.

Source : L’Asulf, l’Association pour le soutien et l’usage de la langue française.

De nouveau, la compétition Red Bull Crashed Ice, s’est déroulée à Québec, en mars.

L’appellation unilingue anglaise continue de faire tache dans la capitale de l’Amérique francophone.

Pourtant, des solutions de rechange ont été proposées par le comité des citoyens du Vieux-Québec, l’Office québécois de la langue française et par un traducteur d’Ottawa.

On a suggéré la Grande Déboulée, Patinage casse-cou, Patinage extrême, etc.

 

L’Asulf est intervenue auprès du maire de Québec et des organisateurs de l’activité. Rien n’a encore changé.

Vous pouvez ajouter votre grain de sel à :

info@gestev.com. (1) Voici d’autres expressions à remplacer : « parade » par défilé ou cortège, « brainstorming » par remue-méninges, « twitter » par gazouillis, « up grade » par s’améliorer. (2)

Sources

 

: 1) L’Asulf, l’Association pour le soutien et l’usage de la langue française.

2) Observations personnelles.

Laisser un commentaire

Name and email are required. Your email address will not be published.