Langue française # 9

Waterloo, un nom français

Il y a deux villes dénommées Waterloo au Canada, l’une au Québec et l’autre en Ontario. C’est un loyaliste américain, Hézékiah Robinson, un des fondateurs de Waterloo avec Daniel Taylor et Charles Allen. Hézékiah Robinson, installé dans le 5e rang du canton de Shefford en 1801, propose en 1815, à la suggestion de son beau-père, le juge Almas Knowlton, le nom de Waterloo pour nommer cet endroit afin de souligner la victoire remportée par le général britannique Wellington sur l’armée de Napoléon le 18 juin 1815. Cette victoire a eu lieu sur le champ de bataille de Waterloo, situé près de Bruxelles. Cette bataille a inspiré un poème de Victor Hugo: «Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine. Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine, etc.» Victor Hugo a écrit ce poème dans: Les Châtiments, « L’Expiation », en 1852.

Les anglophones prononcent Ouateurloo selon la phonétique anglaise, tout comme ils disent Quouébec, Ditroye (Détroit), Pariss et Montriall. Les francophones doivent prononcer les noms étrangers selon la phonétique française. Les habitants de Waterloo près de Bruxelles parlent traditionnellement le français, ce sont les Wallons (Wallonie). Ils disent depuis toujours Ouatèrlô, cette prononciation s’est imposée en français. Au Québec, il nous appartient de dire aussi Ouatèrlô comme tous les autres francophones dans le monde. Après 200 ans, il est grand temps de prononcer correctement ce nom historique.

L’Asulf, l’Association pour le soutien et l’usage de la langue française. Juin 2015-09-01